Vous êtes ici : S'engager  » La démarche

La démarche

Depuis plusieurs années, le Conseil départemental utilise des méthodes alternatives pour entretenir les bas-côtés des routes départementales ainsi que les espaces verts. Nos agents ont, par exemple, abandonné l'utilisation d'herbicides pour lutter contre les "mauvaises herbes".

Un peu d’histoire

Le Conseil départemental de la Dordogne s’est engagé depuis plusieurs années dans une politique environnementale volontariste.

 

Il a ainsi développé, dans le cadre de son Agenda 21, une politique de gestion des espaces verts autour de nouvelles pratiques respectueuses des milieux et des paysages.

 

L’origine de la démarche

 

Sous l’égide de la Direction des Routes et du Patrimoine Paysager, le Pôle Paysage et Espaces Verts a mené un groupe de réflexion pluridisciplinaire dédié à la gestion des «bords de route». Cette démarche a été concrétisée par l’adoption d’un plan de gestion raisonnée des dépendances vertes routières en 2006. Celui-ci a permis d’harmoniser et de rationaliser les pratiques de fauchage et d’entretien des abords routiers à l’échelle du territoire de la Dordogne représentant plus de 5000 km de routes et 4500 ha de dépendances vertes.

 

La même année, le Pôle Paysage et Espaces Verts du Conseil départemental a fait le choix d’arrêter l’utilisation des produits phytosanitaires sur l’ensemble de ses sites, soit 10 ha de jardins et 1000 ha de forêts et Espaces Naturels Sensibles.

 

Dans la foulée, en 2008, un ambitieux objectif a conduit à la suppression totale des herbicides sur l’ensemble du réseau routier départemental. Ainsi le budget d’achat d’herbicides est passé de 50000 € en 2004 à zéro en 2008. Cette économie s’ajoute à la suppression d’une passe d’épareuse sur l’ensemble du réseau routier, permettant des économies substantielles de carburant, sans oublier la suppression de 400 tonnes de rejet de gaz carbonique.

 

La solution adoptée passe non pas par une seule technique mais par un ensemble d’outils : fauchage manuel, balayage mécanique, désherbage mécanique, végétalisation, etc.…un précieux savoir-faire, appuyé par un technicien référent, un guide et un observatoire des bonnes pratiques.

 

C’est pourquoi, en 2011, le "Conseil Général de la Dordogne" a souhaité faire partager son expérience en engageant un partenariat d’accompagnement auprès des communes souhaitant réduire leur utilisation de produits phytosanitaires. Cet engagement a été validé par l’Assemblée Départementale 11 septembre 2012.

 

L’idée originale avancée est d’inviter les collectivités du département à adhérer à une «Charte O herbicide» permettant en échange de la mise en place d’outils alternatifs, de bénéficier d’un accompagnement technique du Conseil Général. Cette Charte donne ainsi la possibilité aux communes et communautés de communes ou d’agglomération de montrer leur engagement vers un entretien durable de leurs espaces.

A partir du 1er janvier 2017 (loi Labbé), l’usage des produits phytosanitaires par les Collectivités sera interdit sur les espaces verts, les forêts, voiries, trottoirs et les promenades ouvertes au public, hors produits de bio-contrôle, produits à faible risque et produits autorisés en agriculture biologique.

 

Pour cela, il vous est proposé une évolution significative de la démarche.

La Charte «  0 Pesticide » dans nos villes et villages 

Passer de la Charte « 0 Herbicide » à la Charte « 0 Pesticide », implique un engagement fort des Collectivités, une démarche non seulement à l’échelle de leur territoire, mais aussi envers tous les acteurs de celui-ci (habitants, associations, scolaires, commerces spécialisés, espaces verts…).

 

La charte « 0 Pesticide» propose une démarche d’excellence environnementale pour concevoir et entretenir les espaces publics (Parcs Jardins, voiries, cimetières, terrains de sport, etc..) en supprimant définitivement les pesticides. C’est un changement de pratique qui ne se limite pas uniquement à l’arrêt des herbicides mais permettra également d’étendre la démarche aux autres traitements insecticides et fongicides utilisés pour maîtriser certains ravageurs (ex : la pyrale du buis, etc..), les maladies (cylindrocladium, fusariose, Volutella, etc….) ou les herbes indésirables sur les terrains de sport.

Toutes les Communes et les EPCI du Département peuvent adhérer et s’engager par délibération.

S'engager

 

 

La carte